Thierry Deronne

Journaliste belge vivant au Venezuela, cofondateur de l’Escuela Popular de Cine et de la télévision communautaire Teletambores (Maracay). Co-dirige actuellement la seconde chaîne publique Vive Tv.

Voir en ligne : http://www.vive.gob.ve/

  • Nouvelle tempête de mensonges du Monde contre la révolution vénézuélienne
    Les pieds de Greta Garbo
    C’est sous ce titre que l’écrivain Julio Cortazar écrivait au Monde dans les années 80 pour lui reprocher son refus de voir les avancées de la révolution sandiniste au Nicaragua. Dès que la liberté y avait abandonné le champ philosophique et s’était transformée en réalité pour des milliers de paysans sans terre, de coupeurs de bananes, d’enfants promis à la tuberculose, la machine (...)
    23 janvier 2007 | Lire la suite
  • Interview de Maurice Lemoine
    A propos de "Chavez Presidente"
    “Chavez Presidente” vient de sortir aux éditions Flammarion. Biographie folle et très documentée d’une République qui naît à toute vitesse sur fond d’ouate grise sur velours violet, avec ses gros nuages boursouflés qui déferlent à la vitesse d’un requin. Un livre qui laisse de la sueur et des couleurs sur les doigts. Car il est difficile en entrant dans ce roman-document de plus de (...)
    9 juin 2005 | Lire la suite
  • Venezuela : médias au-dessus de tout soupçon... de RSF
    Au Venezuela, Reporters Sans Frontières appuie depuis deux ans des médias complices de nombreuses violations des droits de l’homme... et appuie sur l’accélérateur dans la campagne mondiale contre le gouvernement de Hugo Chavez. Quels sont ces médias dont RSF valide les informations ? Pourquoi cette stratégie politique d’une organisation supposée impartiale ? Caracas, juin 2004. La récente (...)
    Action-Critique-Médias (ACRIMED) , Alia2, Agencia Latinoamericana de Información y Análisis | 22 juin 2004 | Lire la suite
  • Loin du Venezuela (les médias et le processus bolivarien)
    "Mais ce n’est pas une dictature, je ne comprends pas !". Etonnement de Jon Jeter, chef du Bureau de l’Amérique du Sud du Washington Post, qui débarque à Caracas en ce début de mars 2004. Alors qu’en France Jacques Séguéla dénonce le "dictateur fou Hugo Chávez" et que Le Monde, surfant sur la chute d’Aristide, annonce celle du président vénézuélien, les journalistes (...)
    23 mars 2004 | Lire la suite
  • Première Rencontre Internationale de la Résistance et de la Solidarité des Peuples Indigènes et Paysans
    Vents d’unité au Venezuela
    Caracas, 14 octobre 2003. Longtemps divisés par l’histoire de la terre et par combien de lois nationales, les indigènes et les paysans s’ apprêtent à livrer bataille ensemble. Ce n’est pas le fruit du hasard, explique María Elena Martínez de la mexicaine UNORCA (Unión de Organización Rurales Campesinas Autónomas), évoquant avec fierté, la campagne "Sans maïs, pas de pays" organisée dans tout le (...)
    17 octobre 2003 | Lire la suite
  • Sur l’affaire de la télévision Globovisión
    Difficile naissance d’un État au Venezuela : la vérité comme pot de terre
    L’Est de Caracas, l’île des quartiers riches, le 4 octobre 2003. Klaxons et pétards éclatent. L’employée de la boulangerie, qui vient de passer la tête par la porte pour jauger un ciel à la pluie, interroge les clients du regard. Les radios leur répondent, à l’unisson : "Chavez a pris Globovisión !". Le monopole de la télévision - au Venezuela CMT, Televen, RCTV, Venevisión et Globovisión (...)
    4 octobre 2003 | Lire la suite
  • Venezuela : lutter pour la terre, apprendre des luttes
    « Je reviendrai et je serai des millions... » (Tupaj Katari, 1781.) Caracas, 30 août 2003. Ricaurte Leonett, le nouveau président de l’Institut National des Terres (INTI), ouvre sa première conférence de presse entouré d’invités spéciaux. Ils et elles représentent des millions de Latino-américains. Les indigènes et les paysans de Bolivie, à travers Evo Morales, député national du Mouvement au (...)
    20 septembre 2003 | Lire la suite
  • Les médias communautaires, symboles de la révolution bolivarienne
    Venezuela : Camunare Rojo TV, première télévision paysanne d’Amérique
    Les mots du vieux paysan sont nets, clairs. « Une télévision communautaire, c’est un instrument de lutte sociale..." Il sèche ses larmes, reprend le souffle. "... un outil de développement culturel, si important pour nos peuples." Beaucoup se souviennent de cette entrevue d’un paysan aveugle par les participantes d’un atelier de télévision communautaire dans l’État de Yaracuy, Venezuela, (...)
    11 septembre 2003 | Lire la suite
  • Interview de Maurice Lemoine, Le Monde Diplomatique
    Des naufragés d’Esquipulas à la Révolution Bolivarienne
    Coincés dans les capitales, prenant leurs bémols personnels pour de l’indépendance d’esprit, combien de diplômés en journalisme pensent-ils à demander la route ou à revenir sur leurs pas ? Enterré le droit de suite, ne nous reste-t-il que "le grand marché de l’info" pour savoir ce qui se passe du côté de Managua ou de Tegucigalpa ? La publication des "Naufragés d’Esquipulas" de Maurice (...)
    9 septembre 2003 | Lire la suite
  • Portraits de femmes
    Silhouettes "bolivariennes" au Venezuela
    C’était en 2000, à Maracay. Chavez venait d’être élu, haut la main, pour la seconde fois, par la majorité pauvre. Dans le bus bondé à cause de la pluie, un homme monta, ivre. "Seuls les c.. votent pour Chavez ! la plèbe, oui ! Il n’ y a que les misérables, la misère de Cuba, qui vote pour Chavez !" Une passagère, sans le regarder, répondit : "monsieur, il faut respecter le vote de chacun". (...)
    13 juin 2003 | Lire la suite
  • Un autre télévision est possible
    Propositions pour une télévision populaire
    Le texte que vous pouvez lire ou le son que vous pouvez écouter ci-dessous proviennent d’un reportage vidéo réalisé par Thierry Deronne, coordinateur de médias communautaires au Vénézuéla, un reportage qui exprime et propose des axes de travail pour créer une véritable télévision révolutionnaire, communautaire, populaire. Il est nécessaire de replacer ce reportage dans le contexte latino-américain pour (...)
    26 mai 2003 | Lire la suite
  • Inauguration d’un second Centre de formation des médias communautaires à Camunare Rojo
    Venezuela : les médias communautaires dans les communautés paysannes
    La Commission Nationale de Télécommunications, CONATEL ainsi que le Centre de Développement et d’Informations des Télécommunications, CEDITEL, ont installé le 16 avril 2003 à Camunare Rojo, une localité de la municipalité d’Urachiche dans l’Etat de Yaracuy, le second Centre de Formation des Médias Communautaires à l’échelle nationale. Etaient présents lors de l’inauguration ; le (...)
    21 mai 2003 | Lire la suite
  • Médias communautaires
    Venezuela : inauguration d’un centre de formation des médias communautaires
    Le 14 avril dernier, sous le patronage du Centre de développement et d’information sur les télécommunications, CEDITEL, la Commission nationale des Télecommunication (CONATEL) a inauguré le premier Centre de Formation des Médias Communautaires dans l’école primaire « Juan Bautista Alberdi » située à Lidice, dans la parroisse La Pastora. De nombreuses personnalités internationales étaient (...)
    Rebelión | 6 mai 2003 | Lire la suite
  • Déstabilisation au Venezuela
    Un peuple défend sa démocratie contre le pouvoir médiatique
    "Basta de mentiras !", "Assez de mensonges !", le cri que lancèrent il y a quelques années aux télévisions privées les citoyens mexicains écoeurés de la désinformation contre les zapatistes, vient d’être repris á l’infini par une Caracas qui descend en cette heure et par centaines de milliers, de ses immenses "cerros". La majorité pauvre de la population vénézuélienne vient de resurgir (...)
    9 décembre 2002 | Lire la suite
  • Venezuela : chronique de morts annoncés
    Il y a près de deux heures, comme prévu, ont eu lieu des tirs de "francs-tireurs" non identifiés contre des opposants qui accompagnent les militaires insurgés de la Plaza Francia, au coeur du quartier huppé d’Altamira, à Caracas. On compterait deux morts et six blessés. En plein prime time, au moment où Carlos Ortega réclamait en direct et sur toutes les chaînes de télévision l’intervention au (...)
    6 décembre 2002 | Lire la suite
  • Comprendre la révolution vénézuélienne
    Quand j’ai débarqué au Venezuela il y a huit ans ma rétine restait brûlée par le flash sandiniste. L’utopie latino-américaine avait commencé à naître au Nicaragua quand le vieillard de Hollywood lui déclara la Grande Guerre. Fauchant de loin toute une jeunesse, absente à jamais de la révolution. Relayant la Maison Blanche, les médias européens qualifiaient les sandinistes de "totalitaires". Ils les (...)
    novembre 2002 | Lire la suite
  • Lettre ouverte à Monsieur Ménard sur l’action de Reporters Sans Frontières
    Venezuela : the show must go on
    Une aube de septembre 2002, dans la province du Venezuela. D’une voiture blanche qui longe un parking, des inconnus jettent quatre cocktails molotovs. De l’autre côté, quelqu’un les éteint. Pas de victimes. Pas de dégâts. Voitures indemnes. Ce parking appartient à une filiale régionale de Globovisión. L’"attentat" en question se produit à quelques heures de la visite officielle du (...)
    octobre 2002 | Lire la suite
  • Venezuela
    « Terre et hommes libres »
    Le 12 juillet, sur ordre du gouverneur de l’Etat de Yaracuy Eduardo Lapi Garcia, la brigade de choc des pantaneros attaquait violemment quelques 850 paysans occupant en toute légalité, et pacifiquement, 665 hectares de terres, et les repoussait par des tirs de tout calibre jusqu’a la communauté Camunare Rojo, municipalité d’Urachiche. Les centaines de paysans, réunis au sein du Comité pour (...)
    août 2002 | Lire la suite
  • Rue, barrio et révolution
    Pourquoi les secteurs dominants, en multipliant des locks-out rebaptisés "grèves générales", en déclarant une guerre médiatique totale sont-ils finalement arrivés au contraire de ce qu’ils visaient ? Pourquoi, loin de miner l’appui populaire à la "Révolution Bolivarienne", l’ont-ils d’une certaine façon fortifié ? Début d’analyse. Maracay, juin 2002, une ville moyenne dans (...)
    juin 2002 | Lire la suite
  • Participation et protagonisme au Venezuela
    "Participation" et "protagonisme" populaires sont les deux concepts-clefs de la Constitution Bolivarienne du Venezuela. Cette idée de passer d’une démocratie "représentative", formelle, à une démocratie plus directe explique par exemple que dans des rencontres au sommet, le Venezuela soit une des rares nations latinoaméricaines à réclamer la consultation directe, par voie référendaire, des populations sur (...)
    juin 2002 | Lire la suite

0 | 20